La surélévation : une solution d’agrandir sa maison

surélévation

Surélever une maison permet de l’agrandir en lui ajoutant un étage complémentaire. On pourra ainsi gagner plusieurs mètres carrés pour y installer de nouvelles pièces. Celles-ci peuvent être une salle de bains, un bureau ou une chambre. Cet article donne tout ce qu’il faut savoir sur ce type de travaux.

Les astuces pour surélever sa maison

La surélévation est une technique permettant d’agrandir une maison pour gagner en superficie. Cette solution est particulièrement adaptée pour certains cas. Elle s’utilise si l’espace du jardin est limité pour effectuer un élargissement directement au rez-de-chaussée. La surélévation est aussi appropriée lorsque la hauteur sous-plafond des combles manque.

La surélévation est également possible si on a une maison de plain-pied. Cette opération permet même de doubler la surface habitable. De plus, elle consiste à rehausser la toiture de la maison pour ajouter un étage. On peut aussi exploiter l’espace des combles avec un plafond relevé.

On peut créer une ossature en béton solide et durable lors de la surélévation. Cependant, ce choix pourrait compromettre les fondations de la maison. Il nécessite ainsi une expertise au préalable.

Il est aussi possible de créer une ossature en bois plus légère et plus facile à installer. Avec cette surélévation, on peut continuer d’habiter dans sa maison pendant les travaux.

La réglementation en vigueur

La surélévation sert à étendre une maison pour ajouter un étage supplémentaire. Pourtant, avant de se lancer dans ce genre de travaux, une démarche doit être respectée. Le propriétaire doit se renseigner auprès de sa mairie concernant les autorisations urbanistiques. Pour savoir la hauteur maximale autorisée de son habitation, il faut consulter le PLU. Celui-ci est le Plan Local d’Urbanisme de la commune.

Le PLU peut également définir le type de construction autorisé ou le choix des matériaux. Si la maison fait partie d’un lotissement, on doit s’informer sur le règlement du lotissement. Celui-ci s’applique à l’habitation en question. Dans certaines régions françaises, il est interdit de modifier la pente d’une toiture existante. Il est impossible d’y surélever sa maison.

Avant de lancer ses travaux, on doit faire une étude de faisabilité. Celle-ci se réalise avec un maître d’œuvre, un architecte ou un bureau d’études techniques spécialisé. Cette étape permet de vérifier si les fondations et les murs porteurs supporteront une surélévation.

Les autorisations nécessaires

Il est possible que la surélévation de la maison n’ait pas d’impact sur son emprise au sol. Toutefois, un permis de construire est souvent de mise. En général, l’architecte ou le maître d’œuvre s’occupe de la réalisation du permis de construire. On pourra lancer les travaux si on aura obtenu une réponse favorable.

On peut faire une déclaration préalable de travaux à la place du permis de construire. Cela peut s’effectuer si la maison est dans une zone urbaine soumise à un PLU. Cette déclaration suffit aussi si la surface de l’extension ne dépasse pas les 20 m².

Il est possible que la surface totale habitable dépasse les 150 m² après la surélévation. On doit ainsi recourir à un architecte. Par ailleurs, la surélévation doit se conformer aux réglementations thermiques en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *